S'inscrire

Pleurodeles waltl    
(Michahelles, 1830)

Sous-ordre : Salamandroidea
Famille : Salamandridae
Genre : Pleurodeles
TSN 668389


Ce livre peut-être commandé en envoyant un email à jean.raffaelli@laposte.net

 

Cette description n'est accessible qu'aux utilisateurs identifiés.

Vous disposez de photos libres de droits ou dont vous possédez le copyright et vous seriez d'accord pour les faire appara√ģtre sur le site? merci de cliquer ici.

  • Leucistique
  • Leucistique
  • Leucistique
  • leucistique
  • leucistique
  • Un mâle de dos et la femelle en dessous
  • Un mâle
  • Leucistique
  • mare a pleurodeles de waltl sud du portugal alentejo juillet 2014
  • pleurodeles portugal decembre 2014
  • pleurodeles portugal decembre 2014
  • pleurodeles portugal decembre 2014
  • pleurodeles portugal decembre 2014
  • pleurodeles portugal decembre 2014

Nom scientifique: Pleurodeles waltl
Nom vernaculaire: Pleurodèle de Waltl
Nom anglais: Sharp-ribbed Salamander
 
Décrit par: Michahelles en 1830
 
Statut de protection:
Nearly threatened
Menacé.
Fait face à des menaces. Pas encore qualifié pour entrer dans les catégories VU, EN ou CR, mais risque de le devenir dans un avenir proche.

(Le texte descriptif du statut est issu du livre "Les urodèles du monde" de Jean Raffa√ęlli.)
 
Taille (en cm): De 20 à 30
Température (en °): De 6 √† 25
Difficulté de maintien :
Difficulté de reproduction :

 La note NeWTS
Grand bac ayant une base d'au moins 80cm x 40cm pour un couple. Prévoir 10 à 15% de plus par individu supplémentaire.
Eau stagnante ou à faible courant avec une végétation abondante.
Aménagement aquatique avec peu ou pas de partie de terrestre.
Habitat naturel : Petits plans d'eau, mares, flaques printanières.
Temp√©rature maximum 20¬į, id√©alement 2 √† 4¬į de moins.
Elevage facile, idéal pour débuter.


Posté le 28/09/2011 par shinobi
Bac à dominante aquatique de 80.50.50 pour un trio. 120.60.60 pour 5 individus.
Un bac de 60.30.30 suffit pour 1 spécimen.
Petite racine émergente, quelque pierres et plantes pour arborer et oxygener l'espace.
Une pompe à bas débit afin de gérer un minimum la polution de ces gros mangeurs. Des plantes de type valisneria plantées et flottantes sont utilisées.
Cohabitation avec des planorbes.
Nourri aux vers de terre, vers de vase et crevettes congelées.
 
La reproduction peut être déclenchée par un simple changement d'eau.
 
Larves cannibales et restant aquatiques même après la perte des branchies.